xml:lang="en" lang="en" dir="ltr">

Transcribe Bentham: A Collaborative Initiative

From Transcribe Bentham: Transcription Desk

- Welcome to Transcribe Bentham! Sign up to the Transcribe Bentham newsletter; Find a new page to transcribe in our list of Untranscribed Manuscripts

JB/537/364/001

Jump to: navigation, search

Click Here To Edit


qu'on n'a point de versions? qu'il n'y a point de
distinction dans les rangs de rang ni d'etat? qu'il n'y a point
de Religion? que ce qu'on achete ne soit ni bon
ni mauvais; ni beau ni

ugly laid: ni cher ni a bon
marché? qu'il n'ya a point d'amusement ni d occupations serieuses?
Vous me direz, que faire des questions sur quelques
uns de ces sujets-là, ce sera impertinence — Rassurez-vous,
mon enfant: il n'y a point d'impertinence
en France. En Angleterre même ou
on est si serré est si soupçonneux, il n'y a
point d'impertinence dans un etranger. Vous me
direz que ce sont des bagatelles, sur quoi vous n'avez
aucun motif de vous informer: - - . passe pour cela,
mais la langue, elle n'est bas bagatelle. Si on
vous repondroit en Anglois, d'accord.
</p>

Pour Belidor je ne puis pas vous mandez encore
rien de positif: Mr Villion est a la campagne
je ne sais pas depuis quand: je tache de faire
ce que vous souhaitez la-dessus avant que vous
devez quitter Paris.


Je ne pouvois pas m'imaginer, lors de votre premiere
lettre, ce que c'etoit que vous voudriez
avec
the Steam-Engine la ou vous êtes: je vous
ai cru bien bizarre: j'ai cru que vous me
faisiez cette demande par voye de
"prolepsis" (ou
"anticipation" comme on dit dans le
White Bull.)
en attendant que vous retournâtes en ce pays-ci
pour mettre a profit mon reponse. A present ce moment le
mystere s'eclaircit: c'etait apparemment pour le Pere Adam que
vous en l'avez fait: mais soit-ce la le pourquoi ou non peste, pourquoi
ne me l'as tu pas dit? le p ? Je ne sçais
pas si je pourraitai être en étát de vous satisfaire
la-dessús ou non L'est pr st
assez lent d
& le Dr
les esp
-pliques
quoique pour vrai
pas alors tout-a fait.


Du soir
J'ai été cet avant diner chez Payne; & voilà voici la
resultat de mes enquêtes. J'y ai vu le livre de Belidor.
Il s'intitule Architecture Hydrayulique. Il est
en 4 tomes in 4to gros, gras in 4to des dates respectifs
de 1737, 1739, 1750, 1753. Les Tomes ne sont pas
numerotés 1, 2, 3. 4; mais il y a soi-disant, deux
parties, de deux tomes chacun. Le prix de cette
copie que j'ai vue laquelle etait neuve, est de
41/2 Guins: J'y ai vu aussi in 4to les les livres
Suivants aux prix suivants (c'est à dire mentionnés
dans le Catalogue, car pour les livres mêmes, ils été
vendus) 1. Bouguer Traité de la Marine 1753 9s.

D'Alembert Traité de Dynamique ( potentia
Mechanical powers) 1763. 2' 6. Machines & inventions
approuvées par l'Academie des Sciences 6 tom. tres
bien reliées 5 Guis. Souvenez vous qu'il y a encore
Du Hamel sur la construction des vaisseaux (ou
quelque titre pareil) & je ne sçai pas si ce livre la
est le seul qui est de Bouguer sur la sujet. J'ai
vu quelque part dans un Catalogue Bouguer Traité
de la Navire. Il y a aussi un livre
Espagnol intitulé "Examen Theorieo-
"pratico —
and so forth upon the building of ships.
J'ose gagner que dès a-present on l'a traduit
en françois. Il est tout de Mathematique.
L'auteur en est Don Antonio de Ulloa.
Je pourrois bien vous donner d'autres renseignements
touchant les prix de livres avant que voux devez quitter
Paris. A present voilà tout ce que j ai a
vous dire. Remarquez que les livres François
sont ordinairement a meilleur bon marché chez Payne:
a meilleur de beaucoup qu'ils ne sont chez Ely
ou tout autre libraire neufs.
J'aurais peut être a vous presenter lors de
arrivée un Professeur de Mathematique au
College de Williamsburgh en Virginie. Il sapp
Maddison. Il m'est venu donné visite chercher ce matin, avec
une lettre de recommendation de la part de Gwatkin.
Ce dernier est actuellement en Angleterre
mais je ne l'ai pas encore vu. Il est malade
a ce que me dit Maddison, chez son Oncle en
Herefordshire. Il s'est retourné est venu dans ce pays-ci avec
Miladi Dunmore — (Ex.-) Gouvernante de la Colonie,
dont je veux dire de la Comtesse il a quelques enfants sous sa tutelle. Ma
a en juger par le peu que j'en ai en
homme doux & debonn des la


faire un course de Chymie avec le Dr Fordyce
a qui je dois le presenter. Ce n'est pas le premier
Professeur de ce même College que j'ai eu chez
moi depuis votre depart, & qui m'a été adressé
par le même quartier. Il y a eu, un nommé
Henley, Professeur de Philosophie Morale: que j'ai connu en peu avant son depart
par le moyen de Gwatkin: mais Maddison me paroit
valoir bien le Professeur de Phil. Morale. Maddison
est originaire de l'Amerique: il a été élève
de Gwatkin: c'est le premier homme qui j'ai
vu de ce pays là qui ne m'a pas paru
avoir quelque chose de rebutant; quelque chose de

unsocial & designing. Il a été en Ecosse; ou il a
été fait connoissance avec le fameux Chymiste le Doctr.
Black: dont il se loue beaucoup. Il a lu Priestly sur







Identifier: | JB/537/364/001
"JB/" can not be assigned to a declared number type with value 537.

Date_1

1775-??-??

Marginal Summary Numbering

Box

537

Main Headings

Folio number

364

Info in main headings field

Image

001

Titles

Category

Correspondence

Number of Pages

Recto/Verso

Page Numbering

Penner

Jeremy Bentham

Watermarks

Marginals

Paper Producer

Corrections

Paper Produced in Year

Notes public

ID Number

Box Contents

UCL Home » Transcribe Bentham » Transcription Desk